• Plus de 46 millions d'aimants en stock
  • Service clients en 3 langues
Le produit a été ajouté à votre panier.
Aller au panier

Fabriquer un anémomètre

Un aimant sur un capteur fournit des informations sur la vitesse du vent
Auteur: Jonathan Filippi, Prato, Italie, [email protected]
En ligne depuis: 10.06.2010, Nombre de visites: 82669
2
Pour le capteur à effet Hall sans contact de mon anémomètre construit par moi-même, j'avais besoin d'un arbre capable de fournir la vitesse correcte du vent pour un nombre de tours donné. Un cylindre magnétique S-04-10-DN à magnétisation diamétrale convient comme arbre. Un capteur à circuit intégré détecte la position absolue de l'aimant et fournit 256 impulsions par tour complet de l'aimant. Il est ainsi possible de déterminer la vitesse du vent avec une précision de 0,03 km/h.
Capteur à effet Hall de type AS5040 sur un circuit imprimé
Capteur à effet Hall de type AS5040 sur un circuit imprimé
Quelques mots sur l'aimant utilisé : J'avais utilisé auparavant un disque S-10-05-DN, mais apparemment, cet aimant avait été influencé par le champ magnétique terrestre et ainsi ralentit. Le cylindre S-04-10-DN ne présente pas cet inconvénient.
Le petit roulement à billes utilisé provient de rollers. L'huile épaisse qu'il contient a été remplacée par de l'huile pour armes à feu qui est plus fluide afin de permettre une rotation avec le moins de frottement possible.
L'aimant est relié de manière rigide à l'axe de l'anémomètre. Ensuite, tout l'axe est fixé sur le roulement à billes (en bas).
Axe avec roulement (en haut), aimant (au milieu) et circuit imprimé avec capteur (en bas)
Axe avec roulement (en haut), aimant (au milieu) et circuit imprimé avec capteur (en bas)
Le capteur à effet Hall de type AS5040 (Austria Microsystems) est soudé, avec le circuit imprimé vers le haut, dans un tube en PVC. L'axe est introduit avec l'aimant en avant dans le tube, jusqu'à ce que l'aimant soit à 2 mm du circuit imprimé. L'aimant peut alors tourner librement, sans frottement, au-dessus de la plaque.
Enfin, sur l'extrémité supérieure du tube, on fixe un morceau de plastique rigide avec trois coupelles d'anémomètre.
Le vent peut mettre en mouvement les trois coupelles sur l'axe - et donc aussi l'aimant. Ce mouvement est évalué par le capteur et la vitesse du vent peut en être déduite.

Tout le contenu de cette page est protégé par le droit d'auteur.
Sans autorisation expresse, le contenu ne peut être copié ou utilisé sous quelque forme que ce soit.